Barré, Raoul
 
La carrière de Raoul Barré est placée sous le signe de l’éclectisme. Elle commence à Paris, où, après avoir fait les Beaux-Arts dans les années 1890, il se consacre à la caricature politique en collaborant au périodique satirique Le Sifflet.
Au Québec, il se produit régulièrement comme monologuiste et comédien sur la scène du Monument national. Il est aussi considéré comme un peintre en vue, mais il ne se contente pas de cela et réalise des illustrations pour des journaux et des revues littéraires. Il publie ainsi la première bande dessinée publiée dans un quotidien québécois, en 1902, Pour un dîner de Noël, dans le journal La Presse.
Dix ans plus tard, à New York, Barré va vivre une expérience qui bouleversera sa vie : il assiste à la projection d’un film d’animation et décide, avec son associé Bill Nolan, de fonder le premier studio de type industriel de l’histoire de l’animation. Il y met au point plusieurs procédés (le slash system et la règle à ergots) qui accélèrent le travail et permettent une plus grande précision dans la succession des dessins. En 1915, il s’associe à Charley Bowers, avec qui il produit et réalise la série des Mutt & Jeff.
Mais Bowers et lui se brouillent et Barré abandonne l’animation en 1919. Pour un temps, il se consacre entre autres à la peinture. Jusqu’en 1926, où de retour à New York, il se joint à l’équipe de Pat Sullivan, le producteur de Felix the Cat. De retour à Montréal, l’infatigable Barré se lance dans plusieurs projets, dont un film d’animation (Microbus 1er), qui resteront inachevés.
 
 
test
<< Agrandir le document >>
Bioscope en l'an 1900
description